Catégories
Growth-Hacking/Business Model

Trouver un Prestataire de Growth Hacking pour Startups en Suisse

Trouver un Prestataire de Growth Hacking pour Startups en Suisse

Vous avez peut-être déjà entendu ce terme à plusieurs reprises dans des cercles d’affaires ou sur un blog en ligne, mais c’est aussi peut-être la première fois que vous l’entendez. Les spécialistes du marketing du monde entier utilisent désormais ce terme si souvent qu’il est difficile de ne pas l’avoir rencontré au moins une fois, surtout si l’on gravite autour de l’univers des startups digitales. En Suisse, nous sommes en train de faire face à tout un écosystème de startups et de société innovantes que ce soit via l’EPL, des incubateurs privés ou encore simplement l’émulsion des entrepreneurs, et le besoin d’innovation nous amène à explorer de nouvelles approches marketing. Il convient de noter que les stratégies de growth hacking sont cruciales pour l’expansion non seulement des nouvelles entreprises, mais aussi des entreprises bien établies…

Le Growth Hacking est un processus d’expérimentation successif (par incrémentation) rapide et mesurable, réalisé à travers une gamme de canaux de marketing dans l’unique but d’identifier les moyens les plus efficaces de développer une entreprise. Cela peut paraître obscure, dit comme cela mais nous allons tâcher d’éclaircir cela au gré de ce post.

Que signifie le Growth Hacking ?

Le Growth Hacking est en lui même un concept qui est relativement nouveau. Son origine supposée remonte à 2010, et il aurait dit on été inventé par Sean Ellis, étant le fondateur du site GrowthHackers.com. Sean a un jour décrit le growth hacker comme « une personne dont le vrai nord est la croissance ». Il a également dit que tout ce que fait le growth hacker est en fait motivé par la découverte de raccourcis de croissance et par dessus tout la croissance évolutive. Toutes les stratégies mises en œuvre, tous les outils utilisés et toutes les techniques inventées sont motivés par le désir de se développer rapidement.

Si vous souhaitez mettre en place une stratégie de Growth Hacking en Suisse ou à l’international afin de propulser votre Startup ou votre société, contactez Edana et nous vous reviendrons avec des solutions concrètes pour un accompagnement marketing efficace. Si vous désirez en savoir plus sur le Growth Hacking, poursuivez cet article !

Voici quelques donc caractéristiques du growth hacking :

  • Cela implique une croissance durable et évolutive.
  • Cela implique des tests approfondis, des ajustements permanents et la rupture des habitudes associées à un produit, une technique de vente ou une stratégie de marketing.
  • Cette technique nécessite également l’alignement de toute l’équipe sur un seul et même objectif : la croissance. C’est un point crucial.

Comme vous pouvez déjà l’imaginer, le growth hacking est très vaste et ne se limite pas à des directives et techniques précises. Il peut s’agir de n’importe quel type d’action qui entraîne une croissance durable et évolutive. Tout dépend de votre entreprise. Avoir un partenaire près de vous est un atout si vous souhaitez trouver des solutions de croissance ingénieuse et adaptées à votre business pour vous développer de façon rapide et performante.

{CTA_BANNER_BLOG_POST}

Quelques exemples de growth hacking réussi

Bien que le terme soit nouveau, la pratique du growth hacking existait bien avant qu’on lui donne un nom. Un exemple ? Prenons concrètement la stratégie consistant à implanter une nouvelle succursale à chaque sortie d’autoroute possible aux USA puis dans le monde entier qui fût adoptée par l’entreprise de fast food McDonald’s dans les années 1950. Une fois qu’ils ont réalisé que l’emplacement était idéal et qu’il apporterait de nombreux clients, le grand M jaune est apparu à presque toutes les sorties. On peut le considérer comme une forme de growth hacking hors ligne.

Aujourd’hui, toutes les plus grandes startups du marché ont dû employer une technique ingénieuse de growth hacking pour augmenter leur clientèle de façon spectaculaire. Nous parlons de Facebook, PayPal, Uber, Airbnb, pour n’en citer que quelques-uns.

Au début de son activité, Dropbox a mené de nombreuses campagnes sociales et acheté des publicités PPC (pay per click) pour augmenter ses ventes. Cela a conduit à une croissance considérable, en gagnant de l’attention, du trafic et des clients.

Le problème ? Cette stratégie a certes donné des résultats, mais elle n’était pas durable. En fait, les coûts d’acquisition sont montés en flèche.

La solution ? L’équipe a choisi de se tourner vers un système de parrainage et de récompense pour permettre à sa croissance de devenir entièrement évolutive. C’est alors qu’ils se sont mis à demander à leur clientèle existante de parler de leurs services autour d’eux et notamment à leurs amis, leur famille ainsi que leurs différentes connaissances en échange de, devinez quoi ? Une récompense. Ce programme a fait exploser leur marché.

Comme nous l’avons déjà mentionné, le growth hacking est différent pour chaque entreprise. Chaque organisation doit, selon son activité et son secteur, utiliser la bonne technique qui débloquera sa croissance à un moment donné, et une solution qui fonctionne pour une entreprise donnée ne fonctionnera en fait pas forcément pour d’autres… Toutefois, un peu d’inspiration ne fait pas de mal et les exemples de réussite sont une aide précieuse pour ouvrir votre esprit et trouver de nouvelles idées.

Un partenaire spécialiste en growth hacking peut-il aider les entreprises Suisses à se développer ?

La réponse est évidemment OUI ! Toutes les entreprises Suisses, qu’elles soient des start-ups ou des sociétés historiques bien établies, peuvent aspirer à la croissance. Avant tout, une croissance durable et évolutive, celle qui permet une certaine stabilité au fil des années. Ce qu’il faut a un growth hacker, c’est la volonté de réellement se mettre à constamment penser différemment, il doit se mettre concrètement à envisager de nouvelles solutions en rupture avec ce qui se faisait jusqu’alors, il doit regarder au-delà de sa propre entreprise et ce de manière créative, il ne doit pas avoir peur d’oser et d’expérimenter. Le marché est prêt et demande de l’innovation. Nous devons juste dire oui.

Comment pouvons-nous vous aider ?

Edana est une agence de growth marketing qui vise à apporter de la croissance réelle à ses clients. Notre mission est de créer de la valeur pour et avec nos clients en Suisse et à l’international, et ce en les aidant à développer leur activité grâce à toute la puissance du marketing.

Le Growth Hacking offre en fait aux startups et autres sociétés une opportunité véritablement très intéressante de sensibiliser un certain public et de toujours prendre davantage de parts de marché sur son créneau grâce à diverses techniques et outils de marketing alternatifs visant la performance concrète.

Bien qu’il existe une prolifération d’outils et de stratégies qui pourraient être adoptés et mis en œuvre, la clé pour identifier la technique du growth hacking qui favorise le mieux notre activité réside uniquement dans l’expérimentation. Dans la plupart des cas, les entreprises doivent tester plusieurs approches de growth hacking avant d’identifier celle qui convient le mieux à leur produit/service/structure.

L’approche stratégique adoptée par le growth hacking est entièrement motivée par la nécessité d’accroître la rentabilité. Par conséquent, puisque l’objectif fondamental du growth marketing est d’identifier la stratégie marketing la plus adaptée à la croissance de l’entreprise, tous les efforts sont concentrés sur la découverte et l’utilisation des stratégies marketing les plus efficaces à cette fin.

Catégories
Growth-Hacking/Business Model

Investisseurs: tirer Profit du Numérique en Montant sa Propre Startup Facilement

Investisseurs: tirer Profit du Numérique en Montant sa Propre Startup Facilement

Le rôle de la technologie numérique dans les affaires a entraîné une croissance considérable du commerce international. Aujourd’hui, les concepts et modèles d’entreprise ont été révolutionnés par l’introduction de la technologie numérique.

En outre, la technologie numérique a trouvé sa place dans de nombreuses couches de la société, et de nombreux secteurs d’activité ont été profondément influencés par les développements dans ce domaine. Par conséquent, il est fort probable que nous continuerons à voir de nombreuses sociétés se monter dans différents domaines porteurs, car beaucoup de gens ont beaucoup à gagner en intégrant les avancées technologiques modernes dans leurs opérations. Les petites entreprises ne font pas exception, surtout celles qui viennent de démarrer. À cette fin, il est important de comprendre les implications de ces développements pour votre propre entreprise, car l’exploitation de leur plein potentiel sera cruciale pour votre expansion. Edana expert en marketing numérique et vous accompagne dans tout votre processus de digitalisation ou de création de startup novatrice. Nos services de développement web et logiciels, de marketing et de communications sont clairement indispensables pour réussir dans le monde de l’entreprenariat. Si vous avez déjà un business (ou si vous souhaitez monter un business digital dans le B2B), voici comment le digital peut aider un business:

Une meilleure communication avec les clients via les médias sociaux

Les médias sociaux ont tout changé dans la façon dont les gens communiquent avec les entreprises dont ils achètent les produits. Nous ne voyons probablement que la partie émergée de l’iceberg à cet égard. En ce sens, il est plus facile que jamais de contacter une entreprise et de faire entendre votre voix au sujet de certains problèmes liés à ses services, et il est bon que tout propriétaire d’entreprise se familiarise avec les avantages qui existent. De plus, l’intégration des services de médias sociaux dans les opérations standard de votre entreprise ne demande pas beaucoup d’efforts. C’est donc une solution que vous devriez envisager dès que possible. Il existe pour ce faire des solutions digitales novatrices tels que les Digital Experience Platforms (DXP) qui permettent d’offrir une expérience client unifiée à travers les différents canaux de communication d’une marque.

Exposition accrue d’une marque

L’utilisation de solutions technologiques modernes peut permettre à une entreprise d’obtenir une bien meilleure exposition. Cela est particulièrement vrai pour les petites entreprises, qui peuvent éprouver d’importantes difficultés à gagner du terrain au début. L’utilisation de certaines solutions peut être une approche très rentable pour maximiser l’exposition de votre entreprise, plutôt que de compter sur les méthodes de marketing classiques et traditionnelles. Bien sûr, tout a sa place, et vous ne devez pas non plus sous-estimer les avantages des techniques plus anciennes. Cependant, des éléments tels que les publicités numériques ne doivent absolument pas être ignorés, car leur potentiel d’amélioration de vos opérations est plus grand que jamais.

Un suivi comptable simplifié avec un ERP ou autre progiciel

La comptabilité n’est plus ce qu’elle était, et cela est également dû à la technologie numérique moderne. Les comptables ont beaucoup moins de travail fastidieux sur les bras en ce moment, ce qui les libère pour rechercher des détails plus importants de leur travail et même se recentrer sur leurs activité de conseil en affaires par exemple.

Les comptables disposent désormais d’outils de traitement de texte et de logiciels comptables spécialisés qui réduisent la marge d’erreur. Cela peut permettre au comptable moyen d’être beaucoup plus efficace pour ses clients, améliorant ainsi les résultats pour toutes les parties concernées. Et comme vous le devinez probablement, les petites entreprises sont particulièrement bien placées pour en profiter, car elles peuvent bénéficier d’un certain nombre d’exonérations fiscales dont la plupart des gens n’auraient normalement pas connaissance sans l’aide d’un comptable. En outre, si ce comptable est trop occupé à s’occuper des aspects fastidieux des finances de l’entreprise, il ne sera peut-être pas en mesure de repérer ces opportunités.

{CTA_BANNER_BLOG_POST}

Gestion avancée des projets grâce au digital

La gestion de projet est un autre aspect qui peut être facilité par l’utilisation d’un logiciel de gestion de projet, et nous commençons tout juste à prendre conscience de ses véritables avantages. Il y a beaucoup à dire sur l’utilisation d’outils d’organisation modernes pour obtenir une vue d’ensemble de votre situation actuelle, ainsi que pour contrôler vos employés avec une touche plus personnelle. En outre, vous aurez un bon aperçu de l’efficacité de chacun et de sa contribution à l’état général de l’organisation. C’est important pour les entreprises où l’optimisation constante est cruciale.

  • Optimisation des coûts

En matière d’optimisation, vous pouvez probablement gagner beaucoup en utilisant la technologie numérique pour optimiser les coûts de vos opérations. Il ne s’agit pas seulement de feuilles de calcul. Des solutions comme l’apprentissage automatique peuvent analyser l’ensemble de votre historique financier, en recherchant des schémas que vous ne verriez jamais par vous-même, quelle que soit votre expérience en matière de finances. Cela peut vous permettre de vous concentrer sur les endroits où cela compte vraiment, tout en réduisant vos coûts dans d’autres domaines où vous n’avez pas besoin de dépenser autant.

  • Amélioration de la sécurité

La sécurité reste un problème pressant pour de nombreuses entreprises, et il ne s’agit pas seulement d’un problème pour les grands acteurs du marché. Les petites entreprises doivent être tout aussi attentives à l’état de leur sécurité. On peut dire qu’ils doivent faire encore plus attention. Une grande entreprise peut au moins se permettre les ressources nécessaires pour se rétablir après une violation majeure de la sécurité. Cependant, pour une petite entreprise, cela pourrait être un désastre et entraîner la fin pure et simple de l’entreprise. Les exemples de petites entreprises ayant subi d’importantes violations de données, les exposant de multiples façons, ne manquent pas. Et le plus souvent, il suffit de cela pour qu’une entreprise fasse faillite si elle n’a pas accès à d’importantes ressources de sauvegarde.

  • Diverses options de paiement

Plus vos clients ont d’options pour payer vos produits ou services, plus ils sont susceptibles de les acheter en premier lieu. Et avec l’aide de la technologie numérique, nous assistons à un boom dans ce secteur qui a profité à la fois aux consommateurs et aux entreprises. Les méthodes de paiement en ligne comme PayPal n’étaient qu’un début. Aujourd’hui, de nombreuses entreprises ont commencé à intégrer le bitcoin et d’autres monnaies numériques dans leurs activités. Aujourd’hui, on peut faire ses courses avec sa carte de crédit ou de débit sans aucun contact physique au supermarché local, et on peut même envoyer de l’argent via de simples applications de chat sans aucun effort ! Il est de plus en plus facile d’échanger de l’argent, ce qui laissera une impression durable sur de nombreux secteurs. Les petites entreprises en bénéficieront tout particulièrement, car elles ont besoin de toutes les opportunités de revenus supplémentaires qu’elles peuvent obtenir.

  • Amélioration du soutien, de la maintenance et du service après-vente

Le lancement d’un produit n’est pas la fin du travail d’une entreprise. En fait, avec certains types de produits, ce n’est que le début. Le logiciel en tant que service (SaaS) en est un bon exemple. Et plus l’entreprise offre un bon soutien après le lancement, plus les avantages à long terme sont importants en termes de satisfaction des clients et d’exposition au marché. Cependant, fournir un soutien adéquat n’est pas si facile et nécessite une planification minutieuse et une analyse avancée. C’est là que la technologie numérique entre en jeu. Il existe un certain nombre de solutions qui peuvent faciliter la fourniture du type de soutien que les gens s’attendent à recevoir après avoir payé un produit, et il est important que chaque entreprise y prête attention.

  • Une analyse de marché plus détaillée

Plus généralement, il est également important de prêter attention à ce que nous pouvons faire en analysant le marché. Par le passé, il était très difficile de comprendre ce qui se passait et de planifier votre prochaine action. Aujourd’hui, cependant, ce n’est pas si difficile. Il est en fait assez facile de se faire une bonne idée de la situation actuelle en utilisant des outils avancés qui peuvent creuser sous la surface en détail et présenter certains modèles. Il suffit de prendre le temps d’étudier les résultats de cette analyse et d’intégrer ces résultats dans votre travail actuel. Le reste se résume à la persévérance et à l’expérience dans votre propre domaine.

  • Fonctionnement et travail à distance

De nombreuses petites entreprises peuvent désormais bénéficier de la possibilité de fonctionner sans pratiquement aucune présence physique sur le marché. Cela n’est pas seulement vrai pour les freelances et autres propriétaires uniques, mais aussi pour les entreprises comptant plusieurs employés. Des solutions telles que Microsoft Teams, Slack et même Discord peuvent faciliter la communication au sein des organisations et la réduire à quelque chose de très basique et simple. Il existe également un certain nombre d’outils avancés pour organiser la charge de travail dans de tels environnements, et ils peuvent réduire considérablement le travail nécessaire pour déterminer qui va faire quoi, et qui était également responsable de quoi.

Vous pouvez compter sur Edana, une agence experte en digitalisation des entreprises et en développement de startups dans le domaine du numérique.

Catégories
Growth-Hacking/Business Model

Startup: Comment Trouver son Product Market Fit en Suisse ?

Startup: Comment Trouver son Product Market Fit en Suisse ?

Dans les premières étapes du développement de toute entreprise, il est essentiel de travailler sur un bon Product Market Fit. Ce sera la base sur laquelle reposera le reste des stratégies visant à mettre le produit/service sur le marché.

Le Product Market Fit est le processus par lequel une entreprise définit son public cible et estime la demande qu’elle aura sur un marché spécifique.

Dans toute entreprise Suisse, surtout dans les premiers stades de développement, il est essentiel de travailler sur son Product Market Fit.

Il ne suffit pas d’avoir une bonne idée pour réussir sur un marché. Il existe de nombreux projets très intéressants qui se sont transformés en entreprises en faillite dès leur lancement. C’est pourquoi, avant toute chose, nous devons définir :

  • Notre public cible (qui sera notre client potentiel), et effectuer les segmentations appropriées sur la base des résultats des recherches précédentes.
  • Les raisons qui poussent les clients à acheter, ainsi que les obstacles à l’achat qu’ils peuvent rencontrer.
  • Le prix que le consommateur serait prêt à payer

Une fois que nous avons défini la cible que nous visons (à la fois son profil et la demande qu’elle représente), nous devons penser aux autres variables qui affectent le marketing : le prix du produit, la manière dont nous allons le distribuer et la manière dont nous allons le communiquer.

Lors de la fixation du prix, il faut tenir compte du fait que:

  • Y a-t-il des clients prêts à payer ? Combien ?
  • L’acquisition d’un client doit coûter moins cher que ce que ce client paie pour le produit. En d’autres termes, nous devons garantir un retour sur investissement (ROI).
  • Nous devons estimer une croissance de la demande dans les années suivantes.

Étapes pour trouver son product market fit

Il faut beaucoup de patience, de temps et d’efforts pour trouver votre Product Market Fit, mais les résultats en valent la peine. Vous obtiendrez un produit réussi et vous serez prêt à conquérir le marché et le cœur des consommateurs.

La clé ici est de rester persévérant et fidèle à vos objectifs. En même temps, vous devez comprendre les besoins et les problèmes de votre public pour vous assurer que vous investissez dans quelque chose qui est applicable dans la vie réelle et qui a un avenir.

Passons tout de suite aux conseils, mais avant toute chose sachez que vous pouvez compter sur nos experts romands chez Edana pour vous aider à trouver votre Product Market Fit en Suisse ou à l’international.

{CTA_BANNER_BLOG_POST}

  • Définissez votre public cible

Vous avez probablement déjà un type de client en tête. Toutefois, cette idée ne correspond pas toujours à la réalité, du moins pas entièrement. Le marché pour votre produit peut être complètement différent de ce que vous attendiez, ou il peut être plus grand que vous ne le pensiez, ce qui signifie qu’il y a plus d’acheteurs potentiels à comprendre.

La première étape du succès de votre offre consiste à rechercher qui sont les utilisateurs qui représentent votre public cible. Ce sont les personnes qui profiteront le plus de votre produit. Il existe probablement plusieurs groupes de clients potentiels.

Divisez ce public en segments présentant des problèmes, des comportements et des données démographiques similaires, puis créez des personas d’acheteurs qui permettent à toutes les personnes impliquées dans la création du produit de savoir clairement qui est vraiment votre client. Explorez vos buyer personas, leurs habitudes et leurs styles de vie pour déterminer leurs besoins, leurs points de douleur et leurs désirs, cachés ou évidents. Cela vous aidera à identifier les problèmes que votre produit doit résoudre.

  • Identifier les besoins des clients

Après avoir formulé une hypothèse sur le client cible, l’étape suivante consiste à comprendre ses besoins non satisfaits. L’identification de besoins spécifiques correspond à une bonne opportunité de marché.

Identifiez les problèmes exacts, pas les symptômes imaginaires ou problématiques, mais les problèmes fondamentaux. Essayez d’identifier les problèmes réels rencontrés par votre public cible en réalisant des questionnaires clients ou en recueillant les réactions des utilisateurs auprès de vos équipes de vente et de service clientèle. Cela vous aidera à identifier les points de douleur des clients et à créer un produit qui répond à ces défis.

Ces conversations sont susceptibles de produire certaines des meilleures idées sur la manière dont vos produits peuvent apporter le degré de valeur nécessaire sur le marché. N’oubliez pas que, dans certains cas, les clients sont trop satisfaits de leurs solutions existantes pour envisager la vôtre. Ou bien, le marché n’est peut-être pas assez mûr pour la valeur qu’apporte votre solution.

  • Définir la proposition de valeur

Maintenant que vous avez une idée plus précise de ce qui manque sur le marché, vous pouvez commencer à élaborer une stratégie pour répondre au mieux aux besoins de ces clients. En fonction de la concurrence dans votre secteur ou votre niche, vos clients cibles peuvent avoir des besoins multiples qui peuvent être intégrés dans votre proposition de valeur.

C’est l’essence même de l’adéquation produit/marché : trouver les lacunes que votre entreprise peut combler. Cela garantit que vos produits ont une place sur le marché pour attirer l’attention des clients. Vous serez en mesure de vous différencier de la concurrence et de gagner cette part de marché essentielle dont votre entreprise a besoin pour survivre et se développer.

Cela dit, vous ne devez vous concentrer que sur un nombre raisonnable de propositions de valeur. Il existe peut-être de nombreuses lacunes dans votre secteur, mais si vous essayez de les combler toutes en même temps, vous ne parviendrez pas à répondre à ces besoins.

  • Créer le produit minimum viable (MVP)

Après avoir défini votre proposition de valeur, précisez les fonctionnalités que votre produit minimum viable (MVP) comprendra. Cette approche vise à construire uniquement ce qui est nécessaire pour créer suffisamment de valeur pour votre client cible afin de valider que votre produit va dans la bonne direction. Le but de cette approche est d’itérer jusqu’à ce que vous ayez une MVP que les clients considèrent comme viable.

  • Développer le produit final et le lancer officiellement

Après le développement du MVP et une série de tests, il est temps de lancer votre produit devant un large public.

Incorporez toutes les données que vous avez recueillies pendant le prototypage, le développement et les tests du MVP. Au cours du processus de développement, gardez toujours à l’esprit que le produit final doit répondre aux besoins fondamentaux du consommateur et offrir des fonctionnalités essentielles.

Mais ce n’est que le début. Après le lancement, vous recevrez à nouveau des commentaires des utilisateurs que vous devrez appliquer pour améliorer encore votre produit.

La mise en œuvre de ce processus itératif pour le développement de produits conduira à une utilisation plus efficace des ressources et à un degré élevé de confiance de la part des clients.

En continuant à tester et à améliorer le Product Market Fit, il se peut que vous répétiez certaines de ces étapes à l’infini. C’est normal et cela vous aidera à mieux comprendre comment créer de meilleurs Product Market Fit à l’avenir.

Il est plus judicieux de faire appel à un prestataire expérimenté pour trouver et améliorer votre Product Market Fit. Nos experts en stratégie marketing sont à votre disposition pour du conseil et des prestations d’accompagnement.

Catégories
Growth-Hacking/Business Model

Optimiser le Return on Ads Spent (ROAS) de sa Startup Digitale

Optimiser le Return on Ads Spent (ROAS) de sa Startup Digitale

Pour déterminer si une campagne publicitaire rapporte ou perd de l’argent, vous devez mesurer le Return on Ads Spent (ROAS). C’est bien d’obtenir beaucoup de clics, mais ils ne valent pas grand-chose si c’est la seule action de votre client. Il en va de même pour les données de conversion : si vous vous contentez de mesurer si les gens entrent dans votre entonnoir, cela ne vous permet pas de savoir si une nouvelle campagne génère des revenus.

Analysez vos données sur les clics et les conversions, mais assurez-vous également de savoir si vos publicités génèrent plus de revenus que l’argent qu’elles vous coûtent. Vous pouvez considérer le ROAS comme le ROI d’un affichage publicitaire ou le ROI d’une annonce sur un moteur de recherche, où l’investissement que vous suivez est le coût de l’annonce. Suivez ces conseils pour optimiser votre ROAS.

Le calculateur de ROAS d’AdRoll permet d’estimer ce qui se passerait si vous allouiez un budget à vos objectifs de marketing, notamment les revenus attribués, l’audience atteinte, les clics, etc… Vous souhaitez être accompagné dans votre acquisition de client en ligne ? Vous pouvez compter sur les experts d’Edana pour gérer vos campagnes et leur garantir les meilleurs ROAS possible en continu pour que vous puissiez vous développer le plus rapidement et le plus efficacement possible.

Comment optimiser le rendement des dépenses publicitaires (ROAS) ?

  • Affinez vos mots-clés et continuez à les affiner

Pour cibler les clients qui cherchent déjà à acheter le produit que vous proposez, sélectionnez des mots-clés limités. Ainsi, au lieu de « robes », vous pouvez utiliser « robes de soirée à épaules décolletées ».

Utilisez des mots-clés de longue traîne pour optimiser toutes vos pages de produits.

Utilisez des outils d’analyse pour trouver des mots-clés à fort taux de recherche et à faible concurrence qui échappent peut-être à vos concurrents.

Considérez les mots-clés qui indiquent que le client est sérieux au sujet de l’achat. La « livraison gratuite » en est un exemple.

Analysez vos données pour voir ce qui fonctionne pour vous et réduisez vos mots-clés en conséquence.

{CTA_BANNER_BLOG_POST}

  • Utilisez des mots-clés négatifs

L’utilisation de mots-clés négatifs est un moyen rapide et facile de réduire vos coûts. Bien sûr, vous voulez augmenter vos recettes publicitaires, mais vous voulez aussi réduire les coûts. Lorsque vous achetez des annonces PPC, prêtez attention aux mots clés qui suscitent des clics mais génèrent rarement des conversions. Vous pouvez les ajouter à une liste de mots-clés négatifs, afin que les personnes qui recherchent ces mots ne voient pas votre annonce. Il est inutile de payer pour des clics qui ont peu de chances d’être convertis.

  • Organisez une campagne de marque

Les enchères sur votre marque sont un moyen presque sûr d’augmenter votre ROAS, mais une personne qui tape votre nom dans un moteur de recherche ne sait-elle pas déjà comment vous contacter ? Voici quelques faits :

  • Les campagnes de recherche de marque ont tendance à obtenir un meilleur ROAS que les campagnes sans marque.
  • Si vous n’enchérissez pas sur votre nom, votre concurrent le fait probablement. Ainsi, lorsqu’un client tape votre nom dans la recherche, le nom de votre concurrent apparaît. Il est donc recommandé de faire des offres sur votre nom, mais aussi sur celui de vos principaux concurrents.
  • Enchérir sur votre nom vous permet de contrôler ce que les clients voient. C’est particulièrement important si vous avez eu récemment de la presse ou des critiques négatives.

Utilisez la technologie de l’intelligence artificielle (IA) pour ajuster vos enchères en temps réel.

Vous ne devez pas attendre d’avoir le temps de vous asseoir et d’analyser vos annonces pour les ajuster. Pendant ce temps, vous pourriez perdre des revenus. Il existe désormais une technologie avancée qui vous permet d’envoyer des offres uniques en temps réel pour chaque impression afin de maximiser la valeur de votre campagne. Utilisez une plateforme de publicité numérique qui ajuste automatiquement et en permanence les enchères publicitaires afin de donner la priorité aux cibles à forte valeur ajoutée et de dépenser moins d’argent pour les cibles à faible valeur ajoutée. Des facteurs tels que le lieu, l’heure de la journée, les comportements d’achat et bien d’autres entrent dans le calcul.

  • Promouvoir les offres saisonnières et sensibles au temps

Quel que soit le prochain événement, qu’il s’agisse de Noël, d’une conférence ou d’une élection, vous pouvez augmenter votre retour sur investissement publicitaire en diffusant des annonces pertinentes au moment où vos clients sont le plus intéressés.

  • Cibler par lieu lorsque cela est pertinent

Veillez à ne faire de la publicité qu’auprès des clients susceptibles d’acheter chez vous dans votre région. Si vous n’expédiez pas dans une région, ne payez pas pour la publicité qui atteint les personnes qui y vivent. Si vous n’avez qu’un magasin physique, ne faites de la publicité qu’auprès des personnes suffisamment proches pour qu’elles soient susceptibles de faire des achats dans votre magasin.

  • Adaptez vos pages de renvoi à vos annonces

Une personne a cliqué sur votre annonce parce qu’elle est intéressée par des draps design à motifs floraux – c’est génial ! Mais vous risquez de les perdre si vous les envoyez vers une page d’articles ménagers généraux. Si vous faites la promotion de vos feuilles de conception à thème floral, envoyez vos clients vers une page de renvoi contenant ces feuilles. Si vous faites la promotion d’une vente, envoyez-les vers une page de renvoi contenant des détails sur la vente. N’obligez pas vos clients à rechercher ce qu’ils ont vu dans votre publicité, car vous perdrez des clients et aurez un faible ROAS.

  • Optimiser pour les téléphones et autres appareils mobiles

Plus de la moitié du trafic web mondial provient d’appareils mobiles. Si vous n’optimisez pas votre site de commerce électronique pour les appareils mobiles, vous perdez de l’argent. Votre site mobile doit être attrayant, soigné, facile à naviguer et rapide à charger. Surtout, veillez à ce que l’expérience du panier d’achat soit transparente. En vous adressant à tous vos clients, et pas seulement à ceux qui accèdent à votre site à partir d’un ordinateur de bureau ou d’un ordinateur portable, vous augmenterez votre retour sur investissement publicitaire et vous montrerez le retour sur investissement publicitaire lors de vos campagnes.

Enchérissez stratégiquement pour les annonces sur les mobiles, les tablettes et les ordinateurs de bureau.

Vous pouvez définir des enchères différentes pour le mobile, la tablette et le bureau. Si vous utilisez par défaut l’ordinateur de bureau, vous pouvez enchérir un pourcentage pour les appareils mobiles, c’est-à-dire un pourcentage supérieur ou inférieur à celui que vous enchérissez pour l’ordinateur de bureau. (Les enchères pour les appareils mobiles sont généralement plus basses). La façon la plus efficace d’enchérir pour les appareils mobiles est d’utiliser une plateforme de publicité numérique qui trouve votre public sur tous les appareils.

  • Prêter attention à l’optimisation du taux de conversion (CRO)

Comme nous l’avons vu, les clics ne suffisent pas et vous devez vous assurer que les visiteurs achètent pour augmenter votre ROAS. Vous devez convertir ces clics en clients. Faites en sorte que les clients puissent acheter le plus facilement possible, car environ 70 % des acheteurs en ligne abandonnent leur panier. Pour réduire les abandons de panier :

  • Proposez une offre avant que le client ne clique.
  • Ne vendez pas un mauvais produit.
  • Montrez que votre site est sécurisé.
  • Utilisez les offres activées.
  • Utilisez le chat en direct.
  • Analysez les raisons pour lesquelles vos clients abandonnent leurs paniers. Que veulent-ils ?
  • Vendez votre produit en bref. (Par exemple, offrez une remise sur les frais d’expédition).
Catégories
Growth-Hacking/Business Model

Liste des Différents Incubateurs de Startup en Suisse et Pourquoi les Utiliser

Liste des Différents Incubateurs de Startup en Suisse et Pourquoi les Utiliser

Un incubateur d’entreprises aide une jeune entreprise à démarrer ses activités sur la voie du succès. Connaissez son importance !

En général, les incubateurs de startup soutiennent les entrepreneurs depuis le moment où ils présentent leur idée d’entreprise jusqu’à ce qu’ils réalisent leurs premières ventes.

Le plus important est que les entrepreneurs valident un modèle d’entreprise qui leur permette de mettre en œuvre leur idée, ce qui les mènera au succès. Il existe des nuances dans la manière d’y parvenir, en utilisant différents outils et/ou techniques. Cependant, il y a toujours des niveaux de risque à affronter, et les entrepreneurs doivent les gérer intelligemment.

Qu’est-ce qu’un incubateur d’entreprises ?

Nous pouvons définir un incubateur de startup comme un programme qui fournit le soutien nécessaire aux entreprises dans leur phase initiale afin qu’elles puissent se développer, se renforcer et croître.

Les incubateurs offrent des conseils dès la phase initiale du projet, à partir du moment où l’idée d’entreprise est développée. Cependant, leur fonction va bien au-delà.

Ils peuvent également offrir un espace physique, y compris des services de base tels que l’eau, l’électricité, le téléphone et l’Internet, ainsi que des conseils juridiques, financiers et comptables, etc. et, dans certains cas, encourager le contact avec des investisseurs potentiels.

Les incubateurs de startup peuvent être des entités publiques ou privées, et pour qu’une entreprise fasse partie de l’une d’entre elles, il est nécessaire de participer à un processus de sélection.

Liste d’incubateurs de startup

Les incubateurs de startup en Suisse sont devenus l’un des principaux moyens de devenir entrepreneur et de créer une entreprise à partir de rien. Il existe déjà de nombreuses entreprises qui sont nées grâce à ces programmes d’incubation d’entreprises.

Il existe les suivants:

  • FinTech,
  • Kickstart Accelerator,
  • Business Factory,
  • Les Ateliers de Renens,
  • Innovation Park de l’EPFL,

Ces dernières années, l’aide la plus importante pour les entrepreneurs est venue de ces systèmes d’incubation d’entreprises, qui fournissent des conseils, un soutien et, dans de nombreuses occasions, un financement aux entreprises à fort potentiel. Il existe toutefois différents types de pépinières d’entreprises. Nous devons savoir ce qu’ils sont afin de savoir lequel est le plus intéressant pour nous.

{CTA_BANNER_BLOG_POST}

  • Classification des incubateurs d’entreprises

Bien que tous les incubateurs d’entreprises aient le même objectif de développer de nouvelles entreprises ayant un grand potentiel pour l’avenir, il existe différents modèles en fonction du type d’entreprise auquel ils s’adressent.

  • Incubateurs d’entreprises traditionnels

Ces incubateurs proposent leurs programmes de croissance aux entreprises des secteurs plus traditionnels, mais qui ont aussi le potentiel d’être rentables. Ces entreprises se caractérisent généralement par un faible besoin d’infrastructures technologiques.

Les programmes de ces incubateurs s’adressent aux entreprises ou aux sociétés du secteur des services telles que les restaurants, les magasins, etc. Leur période d’incubation est relativement courte, ne dépassant généralement pas 3 à 4 mois.

  • Incubateurs d’entreprises de technologie intermédiaire

Dans ce type de pépinière d’entreprises, nous trouvons de nouvelles entreprises qui nécessitent des infrastructures physiques et technologiques semi-spécialisées qui incorporent des éléments d’innovation commerciale.

Ces entreprises sont généralement liées au développement d’applications web, de technologies simples, de télécommunications ou de logiciels semi-spécialisés. La période d’incubation de ces entreprises est d’environ 12 mois.

  • Pépinières d’entreprises de haute technologie

Dans ce cas, les incubateurs d’entreprises de haute technologie soutiennent la création de nouvelles entreprises liées au monde des technologies de l’information et de la communication (TIC), aux systèmes électroniques, à la biotechnologie, aux médicaments et au secteur pharmaceutique.

L’incubation de ces projets est généralement un peu plus longue que pour les autres projets. Les projets qui entrent dans l’un de ces programmes d’incubation peuvent prendre environ deux ans pour se développer et voir le jour.

Pourquoi utiliser les incubateurs de startup en Suisse ?

  • Quels sont les objectifs d’un incubateur de startup ?

Les principaux objectifs d’un incubateur sont :

  • Soutenir l’émergence de nouvelles entreprises ;
  • Minimiser le risque d’échec d’une nouvelle startup pour assurer le succès des projets innovants, pour collaborer à leur croissance.

Quels avantages les incubateurs apportent-ils aux entrepreneurs ?

Disposer d’une équipe qualifiée et préparée dans tous les domaines de votre entreprise comme Edana est l’un des plus grands avantages qu’un incubateur peut offrir à tout entrepreneur.

C’est de cette manière que votre startup peut obtenir les résultats escomptés et le renforcement de la marque nécessaire au succès de toute entreprise.

L’accès aux installations à faible coût et l’autorité qu’il peut vous conférer en cas de besoin de financement ou de capital externe sont d’autres avantages de ce type de programme.

La probabilité de réussite d’une entreprise qui passe par le processus d’incubation est beaucoup plus élevée que toute autre, et elle vous offre un apprentissage complet pour le développement réussi de votre marque.

Parmi les autres avantages, citons la possibilité de valider leur modèle d’entreprise, l’accès à un réseau de mentors et de conseillers spécialisés, et le soutien pour postuler à des concours leur permettant d’obtenir un capital d’amorçage initial.

Faire partie d’un incubateur d’entreprises est une expérience qui peut permettre à tout entrepreneur d’avoir une entreprise prospère sans grand risque.

Il est beaucoup plus facile d’obtenir des résultats si vous avez un programme d’incubation au départ. Et ce serait encore mieux si vous pouviez aussi avoir un partenaire de développement web et logiciel et de marketing digital ne pensez-vous pas ? Vous pouvez compter sur Edana pour l’évolution de la startup de point de vu, n’hésitez pas à nous contacter pour discuter de votre projet !

Catégories
Growth-Hacking/Business Model

Les Indicateurs de Performance Clés (IPC/KPI) SaaS à Suivre

Les Indicateurs de Performance Clés (IPC/KPI) SaaS à Suivre

La tendance actuelle des entreprises à migrer vers le modèle SaaS ne cesse de croître. Les organisations du monde entier ont décidé d’utiliser les services en nuage pour optimiser leurs flux de travail. Cependant, malgré leurs innombrables avantages, les plateformes SaaS ne sont pas à elles seules une garantie de réussite totale pour les entreprises.

Au contraire, pour réaliser de réels progrès, les entreprises doivent constamment surveiller les résultats de leurs activités, et la meilleure façon de le faire est d’utiliser les bons indicateurs clés de performance (SaaS).

L’analyse des indicateurs clés de performance les plus pertinents pour votre entreprise est l’un des points centraux de toute stratégie d’amélioration continue. C’est pourquoi nous vous présentons aujourd’hui quelques-uns des indicateurs clés de performance les plus importants auxquels toute entreprise SaaS devrait prêter attention. Lisez la suite pour en savoir plus.

Vous pouvez compter sur les experts d’Edana pour vous aider à suivre indicateurs clés de performance SaaS et pour développer votre croissance digital de manière générale. Contactez-nous pour discuter de vos besoins dès maintenant !

Pourquoi les indicateurs clés de performance (ICP) sont-ils importants ?

Un indicateur clé de performance SaaS est une mesure de performance qui permet aux organisations d’obtenir des informations importantes sur de nombreux facteurs pertinents tels que la qualité des produits et des services ou l’efficacité des processus.

Ces indicateurs aident les entreprises à obtenir des réponses précises liées à différentes questions commerciales clés, par exemple :

  • Les objectifs sont-ils réalisables ?
  • Quel est le niveau de qualité du service ?
  • Comment l’entreprise peut-elle améliorer sa rentabilité ?
  • Un changement de fournisseur est-il nécessaire ?
  • Quels types d’utilisateurs sont attirés par les produits ?
  • Les clients sont-ils satisfaits ?

La principale fonction des indicateurs clés de performance est d’aider les entreprises à découvrir de meilleurs moyens de gérer et d’optimiser leurs opérations internes. Cela signifie que l’analyse des bons indicateurs clés de performance devrait contribuer à une meilleure prise de décision au sein de l’organisation, favorisant ainsi une stratégie intelligente d’amélioration continue.

{CTA_BANNER_BLOG_POST}

Comment établir un indicateur clé de performance (KPI) ?

Pour qu’un indicateur de performance clé soit significatif, il doit être lié à un objectif spécifique. Une fois sa fonction définie, différentes unités peuvent être utilisées en fonction de ce que l’on veut mesurer. Par exemple, dans le cas d’un indicateur clé de performance qui vise à mesurer la rentabilité d’un certain projet, l’une des unités à utiliser doit absolument être une devise telle que le CHF.

Quels sont les avantages d’avoir des indicateurs de performance ?

  • Augmentation de la productivité 

Les indicateurs clés de performance aident notamment les entreprises à fixer des objectifs plus clairs. Cela affecte de manière exponentielle les niveaux de productivité en définissant des processus plus efficaces et en guidant le personnel pour atteindre des objectifs précis, sans avoir à deviner quelle sera la prochaine étape.

  • Amélioration continue

Les indicateurs de performance clés aident également les entreprises à prendre de meilleures décisions lorsqu’elles s’adaptent au changement. Il s’agit d’un avantage considérable, car il permet à l’organisation de s’améliorer en permanence afin de rester compétitive.

  • Augmentation de la rentabilité

Il est évident qu’en augmentant la productivité et la qualité des services, l’entreprise est en mesure d’atteindre, de maintenir et de satisfaire un plus grand nombre de clients, ce qui se traduit par une rentabilité accrue pour l’entreprise.

Indicateurs clés de performance pour les entreprises SaaS

Il existe un grand nombre d’indicateurs clés de performance que les entreprises peuvent utiliser pour mesurer leurs performances. Toutefois, il n’est pas recommandé d’en utiliser plus de 10 ou 12, car un plus grand nombre d’indicateurs de performance clés peut nuire à l’aspect pratique et à l’efficacité de l’analyse. Parmi les indicateurs clés de performance les plus importants pour les entreprises SaaS, nous avons :

  • Coût d’acquisition du client (CAC)

Comme son nom l’indique, il s’agit d’une mesure du coût de l’acquisition d’un nouveau client. Une entreprise qui excelle dans cet indicateur devrait avoir un CAC égal à zéro.

  • Taux de désabonnement

Cette mesure établit le nombre de clients que l’entreprise perd sur une période donnée (quotidienne / mensuelle / annuelle). Le taux de désabonnement est essentiel pour les entreprises basées sur le modèle SaaS où les clients effectuent des paiements récurrents. Si le taux de résiliation est élevé, cela signifie clairement que les clients ne sont pas satisfaits.

  • Couverture des marges (CM)

Cet indicateur sert, entre autres, à comprendre quels produits et services doivent continuer à être générés et lesquels doivent être abandonnés. Ces décisions peuvent être prises après avoir obtenu du CM des informations sur la marge qui reste après avoir déduit tous les coûts variables de fabrication du produit ou du service du revenu total.

  • Volume des ventes

Le nom de cet indicateur indique clairement sa fonction. Il s’agit également d’un indicateur clé de performance très important, car il peut être utilisé pour fixer des objectifs plus précis à suivre par les vendeurs. La meilleure façon d’obtenir des résultats concis avec cet indicateur de performance clé est d’utiliser un CRM moderne. N’hésitez pas à investir dans de tels outils pour obtenir de meilleurs résultats.

Vous avez déjà établi vos propres indicateurs de performance clés (KPI) ? Vous avez maintenant besoin d’outils de pointe pour optimiser vos résultats. Contactez-nous dès maintenant pour recevoir des conseils de qualité sur les meilleures solutions logicielles du marché. Chez Edana, nous nous efforçons de vous offrir le meilleur service et des outils de premier ordre.

Il est plus judicieux de faire appel à un prestataire digital sérieux pour suivre vos indicateurs de performance et mener une stratégie de développement commercial efficace et performante afin d’améliorer le rendement de votre startup ou de votre entreprise de manière générale. N’hésitez pas, contactez-nous et nous discuterons de votre projet de croissance avec le plus grand plaisir !

Catégories
Growth-Hacking/Business Model

Le Produit Minimum Viable (MVP), le Secret pour Sortir Votre Produit Plus Vite

Le Produit Minimum Viable (MVP), le Secret pour Sortir Votre Produit Plus Vite

Dans le monde des affaires, de nouvelles idées surgissent sans cesse. Certaines fonctionnent, d’autres non. C’est précisément pour cette raison qu’a été créé le concept de MVP (Minimum Viable Product), qui n’est autre que la version test d’un projet.

Si vous n’avez jamais entendu parler du MVP, sachez qu’il s’agit de l’une des méthodologies les plus utilisées de l’ère numérique lorsqu’il s’agit de développer de nouveaux produits.

Ce n’est pas un hasard, le MVP évite de perdre du temps et de l’argent sur des projets qui n’apporteront pas les résultats escomptés pour les entreprises, notamment pour les startups.

Notre agence vous aide à atteindre vos objectifs en développant votre MVP et/ou en le commercialisant. Contactez-nous maintenant pour en discuter !

Que signifie MVP ?

Comme expliqué précédemment, MVP est l’abréviation de Minimum Viable Product.

Les développeurs de produits savent que de nombreuses idées peuvent surgir dans la vie quotidienne, mais qu’elles ne sont pas toutes vraiment intéressantes.

Parfois, nous pensons que quelque chose peut être extrêmement utile, faire de grandes ventes et réussir, mais la réalité s’avère être très différente, même avec de grands efforts de marketing et de publicité.

Le problème de ces projets qui n’avancent pas est l’investissement et le temps alloué à leur développement.

Mais alors, comment savoir quel produit est vraiment bon ou lequel est à privilégier ? La réponse est : en créant un modèle !

L’idée derrière un MVP est de développer une version de test de votre projet, avec un investissement financier et un temps minimal, et en même temps capable d’offrir les mêmes valeurs que le produit fini.

De cette façon, l’idée peut être testée et, si elle est approuvée, toute la structure nécessaire à son développement sera appliquée.

Les jeunes entreprises sont celles qui utilisent le plus le concept MVP, car elles ont généralement peu d’argent et une idée centrale nouvelle pour le marché.

Les responsables doivent s’empresser de le développer et de le mettre en œuvre de manière efficace, en attirant les ressources et en les investissant aux bons endroits.

Toutefois, ne pensez pas que seules les petites entreprises utilisent ce concept. Petite, moyenne ou grande, toute organisation devrait utiliser le produit minimum viable pour optimiser ses ressources.

{CTA_BANNER_BLOG_POST}

Pourquoi le MVP est-il si important pour le succès d’un produit ?

MVP est, conceptuellement, une manière intelligente de tester le succès d’une idée avant d’y investir de l’argent ou du temps.

Si nous nous arrêtons pour y réfléchir, il existe plusieurs produits lancés par de grandes marques qui ont nécessité un investissement élevé, mais qui n’ont pas eu le succès escompté.

Cela s’est produit, par exemple, avec les produits alimentaires de la marque Colgate, célèbre pour son dentifrice.

La marque a investi dans la création de produits alimentaires tels que les lasagnes surgelées afin de diversifier sa gamme de produits, mais les résultats n’ont pas été intéressants.

Ont-ils testé le produit sur le marché avant de faire l’investissement ? S’ils ne l’ont pas fait, ils auraient dû le faire !

Facebook lui-même, aujourd’hui le plus grand réseau social, était déjà un MVP. La plateforme a été testée par Mark Zuckerberg avec ses collègues de l’université de Harvard.

Le produit minimum viable ne sert pas seulement à définir si un produit est un bon pari ou non. La création d’un prototype et le test d’acceptation par le marché permettent de recueillir des informations précieuses.

Il est intéressant d’utiliser la stratégie pour formuler le meilleur produit. Le projet final peut être très différent de ce test initial, en fonction de la réaction du public.

L’important est que, même en tant que MVP, votre produit conserve une proposition de valeur fondamentale.

Autrement dit, pourquoi votre produit est-il précieux et nécessaire pour quelqu’un, quels problèmes résout-il, quels sont ses différentiels sur le marché par rapport aux autres options existantes ?

Peu importe qu’un produit soit un MVP ou non, l’essentiel est qu’il présente ces valeurs pour que le test soit vraiment efficace.

Quelle est la marche à suivre pour créer un produit minimum viable ?

Maintenant que vous savez ce qu’est un MVP, voyons quelles sont les étapes à suivre pour en créer un efficacement. Allons-y ensemble !

  • Définir la proposition de valeur

Nous avons dit dans le sujet précédent que le point principal du MVP est la proposition de valeur, donc la première étape est précisément de la définir.

Votre MVP doit répondre avec une extrême précision à certaines questions sur votre produit ou service :

  • Pourquoi le public en a-t-il besoin ?
  • Quelles solutions offre-t-il ?
  • Comment le public l’utilisera-t-il ?
  • Pourquoi le public le choisira-t-il plutôt que les concurrents déjà présents sur le marché ?
  • Qu’est-ce qui lui donne vraiment de la valeur ?

Ces questions aident à la phase de conception du Minimum Viable Product afin que le modèle MPV représente les valeurs fondamentales du produit fini et que les tests soient donc efficaces et réalistes.

  • Choisissez le bon public

Que ce soit en Suisse romande, en Suisse tout court ou même dans le monde entier, le public cible (ou persona) d’un produit minimum viable est très important. Il doit avoir les mêmes caractéristiques que le public cible de l’entreprise, sinon les résultats risquent de s’écarter de ce qui est attendu.

  • Déterminer la durée de l’essai

Un autre point important est la durée pendant laquelle le produit ou le service sera testé. Si la période est trop courte, elle peut nous donner une réponse insuffisante ; si, au contraire, elle est très longue, elle peut nuire à son lancement sur le marché.

  • Tester la réponse du marché

La quatrième étape de la méthodologie MVP consiste à effectuer un test auprès du public. Ce test est très important car il s’agit ni plus ni moins de savoir si le marché approuve ou non votre solution.

Si vous ne prenez pas cette mesure, vous risquez d’investir une somme importante, de mettre au point un produit, puis, lorsque vous le lancez sur le marché, les ventes risquent d’être décevantes et de se solder par une grosse perte.

Ainsi, dans cette phase de test, il y a deux étapes à suivre, alpha et bêta :

  • Dans la phase alpha, vous testez votre produit minimum viable auprès d’un public restreint et contrôlé. Vous choisissez les personnes qui participeront au test.
  • Dans la phase bêta, les utilisateurs du produit ou du service simulent votre public habituel.

Nous voyons souvent des entreprises avec des produits ou des services exceptionnels en version bêta. Dans ce cas, la solution indique explicitement qu’elle est encore dans cette phase et qu’elle peut subir des modifications jusqu’à ce qu’elle atteigne la phase finale.

Dans ces deux tests, l’essentiel est que l’entreprise puisse interpréter la réceptivité du public, le succès de la proposition de valeur et les améliorations à apporter immédiatement.

Vous pouvez compter sur les experts d’Edana pour créer un MVP efficacement, le promouvoir mais aussi pour accompagner votre entreprise dans sa croissance digitale de manière fiable et performante.

Catégories
Growth-Hacking/Business Model

MRR : ce qu’il est et Comment Calculer cet Indicateur dans Votre Startup

MRR : ce qu’il est et Comment Calculer cet Indicateur dans Votre Startup

MRR est l’abréviation de Monthly Recurring Revenue (revenu mensuel récurrent) et indique la valeur moyenne qu’une entreprise reçoit en payant ses abonnements d’utilisation.

Le MRR est sans doute encore plus important pour les entreprises du monde du SaaS (Software as a Service). Car c’est ce chiffre qui relie les secteurs financiers et stratégiques définissant l’avenir de l’entreprise.

Lisez la suite pour découvrir comment calculer le MRR de votre startup, son importance pour la planification stratégique et, bien sûr, des conseils infaillibles pour augmenter votre revenu mensuel récurrent. Si vous souhaitez faire créer un SaaS ou une plateforme ou application digitale ou la promouvoir, sachez que nos experts sont à votre disposition, vous pouvez nous contacter et nous vous reviendrons dans les plus bref délais !

Qu’est-ce que le MRR ?

Le MRR est le calcul de la somme que l’entreprise recevra mensuellement des abonnements pour l’utilisation de ses produits ou services. C’est grâce à cette mesure que les chefs d’entreprise peuvent prévoir les revenus mensuels et, par conséquent, planifier les investissements futurs.

Certains dirigeants pensent (à raison nous le croyons fortement chez Edana) que le MRR est la mesure la plus importante pour les entreprises SaaS. Le raisonnement est que, grâce à ce calcul bien fait, la feuille de route du logiciel sera créée de la manière la plus réaliste possible.

Il faut dire que, bien calculé, le MRR donnera la prévisibilité de la croissance de la startup. Il est ainsi possible de savoir quand les contrats avec vos clients doivent être renouvelés, par exemple. D’autre part, il est également possible de mieux contrôler l’impact de chaque désabonnement sur votre revenu mensuel récurrent.

En bref, en calculant le MRR, il est possible de suivre les nouveaux clients, les renouvellements de contrat et les désabonnements.

Comme nous l’avons dit, le MRR relie la partie financière à la partie stratégique de votre client. Lorsqu’il est calculé correctement, le MRR est le meilleur moyen de faire des prévisions, d’identifier les goulets d’étranglement et les comportements saisonniers.

{CTA_BANNER_BLOG_POST}

Comment calculer le MRR de mon SaaS ?

Il est fréquent de se tromper dans le calcul du MRR, en additionnant toutes les valeurs contractuelles que vous devriez recevoir sur une base mensuelle. Cela pourrait être correct, mais avant de le confirmer, vous devriez examiner s’il existe des variables qui pourraient avoir un impact sur cette valeur.

Avant de vous montrer de manière pratique comment calculer le MRR de votre startup, nous allons vous expliquer les facteurs à prendre en compte pour faire le calcul.

Il peut parfois être judicieux de faire appel à un prestataire comme Edana pour vous aider dans le calcul le MRR.

  • Nombre d’abonnements mensuels

Pour commencer le calcul du MRR, vous devez savoir combien d’abonnements il y a et la valeur de chaque abonnement. Ce nombre est la base du calcul. Dans le cas d’une entreprise qui travaille avec différents plans de valeur, il est crucial d’identifier le nombre d’abonnements pour chacun des différents types de contrats.

  • Maturité des contrats

En connaissant le nombre total de contrats de votre entreprise, vous devez vérifier les dates d’expiration de chaque contrat. L’objectif est de savoir quel impact les contrats non renouvelés peuvent avoir sur votre MRR.

D’un point de vue opérationnel, l’équipe responsable saura ainsi où concentrer ses efforts afin de renouveler les contrats.

  • Taux non récurrents

N’oubliez pas de tenir compte des valeurs non récurrentes. Par exemple, la sous-traitance de services supplémentaires. En outre, lorsqu’il s’agit de sociétés SaaS, il est courant de facturer des frais de mise en œuvre, qui doivent également être pris en compte dans le calcul du MRR.

À ce stade, il est également important d’envisager les promotions et les négociations des frais mensuels que vous proposez à vos clients.

  • MRR des nouvelles ventes

Tout comme les abonnements annulés doivent être pris en compte, les nouvelles ventes sont également fondamentales pour le calcul. Si l’on tient compte des nouvelles ventes et du taux de désabonnement, il est possible de constater que votre TRM ne sera pas le même tous les mois. C’est d’ailleurs en fonction de l’équilibre entre ces deux facteurs que l’on établit les prévisions de TRM pour l’avenir.

  • Une monnaie unique

Dans le monde hyperconnecté d’aujourd’hui, il est courant de proposer un service ou un produit dans plusieurs pays. Par conséquent, afin de connaître le MRR réel, il est important de convertir les valeurs pour une seule devise, de préférence la devise du pays d’origine de l’entreprise.

Calcul du MRR

Après avoir identifié et calculé toutes les variables, il est nécessaire de dresser une liste des paiements mensuels qui seront dus.

Prenons un exemple concret. Disons que j’ai une application similaire à Netflix et que pour l’utiliser, il faut s’abonner. Actuellement, mon application compte 2 000 abonnés et chaque client paie 100 CHF par mois.

Le calcul serait le suivant :

2.000 CHF x  100 = CHF 200.000

Pour ne pas tenir compte des valeurs des variables mentionnées ci-dessus, il suffit de soustraire la valeur totale de leur somme. Ou faire la somme, dans le cas de nouvelles ventes ou de mises à niveau.

Visualisons-le mieux avec l’exemple ci-dessus. Nous avons eu 50 nouveaux clients au cours du mois, mais nous avons perdu 10 abonnés. Voici donc le calcul :

2000 x 100 CHF + (50 x 100 CHF) – (10 x 100 CHF) = 204 000 CHF.

Il est important de comprendre les différences entre ces valeurs. Par conséquent, le montant que nous ajoutons est appelé TRM de nouvelles ventes et le nombre que nous soustrayons est appelé TRM de désabonnement.

Ces chiffres segmentés doivent être montrés à l’équipe afin que chacun puisse visualiser les forces et les faiblesses du processus.

Calcul du revenu moyen

Un autre indicateur important est le revenu moyen, qui est directement lié à votre MRR. Le revenu moyen est également connu sous le nom d’ARPU (revenu moyen par utilisateur).

C’est grâce à cette valeur que vous pouvez analyser les principaux moteurs de croissance ainsi que leurs obstacles. Pour connaître le revenu moyen, il suffit de diviser le revenu total généré par les ventes par le nombre de clients au cours d’une période donnée.

Vous pouvez compter sur les experts d’Edana pour vous aider dans votre développement et votre croissance digitale. Contactez-nous maintenant pour discuter de votre projet !

Catégories
Growth-Hacking/Business Model

Comment Mesurer le Retour Sur Investissements (RSI) du Marketing Digital ?

Comment Mesurer le Retour Sur Investissements (RSI) du Marketing Digital ?

Le calcul du retour sur investissement, plus connu sous l’acronyme RSI, est très important pour le succès de toute entreprise, qu’il s’agisse d’un commerce électronique ou d’un établissement physique. C’est à partir des données obtenues par le calcul du RSI que les investissements dans les stratégies de marketing et de communication sont mieux utilisés et que la prise de décision est optimisée.

Pour qu’une campagne soit réussie, il est nécessaire de mesurer les résultats pendant son exécution, afin de pouvoir modifier le langage, le ton et même les actions s’ils ne génèrent pas un retour satisfaisant sur les ressources investies.

Et c’est exactement ce dont nous allons parler dans cet article. Vous voulez mieux comprendre le concept de retour sur investissement dans le marketing numérique et pourquoi il est si important ? Alors suivez la lecture de cet article pour en savoir plus !

Qu’est-ce que le retour sur investissement ?

Le RSI est une métrique utilisée pour calculer le retour sur investissement, afin d’évaluer la viabilité et la rentabilité d’une campagne ou d’une action marketing particulière, en fonction du montant investi. En d’autres termes, son calcul révèle combien une marque a gagné ou perdu par rapport au montant qu’elle a investi dans ses stratégies pour accroître la puissance de sa portée.

Le retour sur investissement est très important car il permet d’améliorer le marketing numérique de l’entreprise qui, à son tour, offre un large éventail d’outils et de méthodes utiles pour obtenir des résultats sur Internet, en particulier pour les boutiques en ligne et les entreprises qui opèrent dans la sphère virtuelle.

Le calcul du retour sur investissement aide à suivre les performances de leurs campagnes, en plus de répondre à certaines questions telles que :

  • Quelles sont les principales sources de profit dans le commerce électronique ?
  • Quels sont les meilleurs canaux de communication ?
  • Les ventes se sont-elles avérées efficaces ?
  • Les campagnes de marketing répondent-elles aux attentes ?

{CTA_BANNER_BLOG_POST}

Pourquoi est-il important de calculer le ROI du marketing numérique ?

Dans les activités quotidiennes d’une organisation, il est possible d’identifier deux types de dépenses : les coûts et les investissements. La grande différence entre eux réside dans les résultats qu’ils peuvent générer.

Alors que les investissements comprennent les dépenses susceptibles de générer une rentabilité, comme les ventes et le marketing, les coûts comprennent tout ce qui est nécessaire au fonctionnement de l’entreprise.

Dans ce contexte, le calcul du RSI du marketing numérique à chaque action permet à votre marque d’évaluer si tous les efforts déployés servent à augmenter la rentabilité et à apporter des revenus à la boutique en ligne, et de montrer quels aspects doivent être améliorés pour que le marketing ne devienne pas une simple dépense.

Comment calculer le retour sur investissement ?

Le calcul du retour sur investissement (RSI) est relativement simple à réaliser : il suffit de prendre les recettes générées au cours de la période grâce à une action particulière et de soustraire le montant investi, puis de diviser le résultat par le montant initialement investi.

Pour simplifier le quotidien, il est recommandé de travailler avec la formule du retour sur investissement afin de n’avoir à substituer que les valeurs de chaque période. Prenons l’exemple suivant :

Une entreprise a investi 2 000 CHF dans une stratégie de marketing numérique au cours du mois. Ce montant couvre les coûts liés aux outils, aux licences de logiciels, aux heures de travail des employés, ainsi qu’une série de questions logistiques. L’action a fini par générer un résultat de CHF 6 mille pour la société. En appliquant la formule (CHF 6 mille – CHF 2 mille), nous arrivons au résultat de CHF 4 mille.

Après avoir divisé la valeur obtenue au cours de la période par la valeur initialement investie (CHF 2 mille), le résultat sera de CHF 2 mille. En d’autres termes, pour chaque 1 CHF  investi dans la stratégie, l’organisation a obtenu un rendement de 2 CHF, c’est-à-dire qu’elle a doublé son investissement.

Comment procéder après avoir calculé le retour sur investissement ?

Après avoir obtenu les données du calcul du RSI, il est important de savoir comment les utiliser au profit de la boutique en ligne, non ? Nous vous présentons ci-dessous les principales mesures que vous pouvez prendre une fois que vous connaissez votre retour sur investissement.

Relier les données de performance aux résultats de l’entreprise

Pour relier les données sur les performances aux résultats de l’entreprise, vous devez utiliser les bons outils en votre faveur. Par exemple, une plateforme d’automatisation du marketing peut être un excellent point de départ, car l’automatisation des données peut aider à relier chaque activité et chaque contenu à vos revenus.

Comprendre la différence entre les objectifs et les indicateurs de performance clés (KPI)

Les objectifs sont les résultats que votre boutique en ligne veut atteindre. Les indicateurs clés de performance (ICP) sont les mesures les plus importantes que vous pouvez utiliser pour déterminer si vous progressez ou non dans la réalisation de chaque objectif.

En associant des indicateurs clés de performance à chaque activité, tels que ceux liés aux conversions, à l’engagement et au trafic, et en surveillant les indicateurs clés de performance avec des capacités de suivi des actions de marketing numérique, vous pouvez savoir si votre marque progresse vers ses objectifs.

Présenter les mesures qui ont le plus de valeur

Montrez à l’ensemble de votre équipe comment chaque paramètre contribue au succès de l’entreprise. Fournissez un tableau de bord qui montre le suivi du RSI du marketing numérique, afin que chaque membre de l’équipe sache à quel point il est facile d’y accéder et de suivre les progrès de manière régulière.

Partagez ensuite ces analyses avec vos clients, en veillant à mettre en évidence les mesures du retour sur investissement du marketing numérique, afin qu’ils puissent voir clairement la valeur que votre marque apporte globalement.

Comme vous l’avez vu dans cet article, les calculs de retour sur investissement (RSI) sont une métrique importante à utiliser pour le bénéfice des efforts de marketing numérique dans l’e-commerce. En plus de montrer ce qui fonctionne et ce qui doit être écarté dans une campagne, le RSI vous aide à mieux orienter vos ressources financières et présente les performances de chaque stratégie utilisée.

Maintenant que vous avez compris quelles sont les principales étapes pour optimiser la gestion de votre campagne de marketing, si vou désirez obtenir des résultats optimaux, contactez l’agence Edana, c’est notre quotidien.

Catégories
Growth-Hacking/Business Model

Le Marketing Online Fonctionne-t-il Pour Toutes les Entreprises? B2B et B2C ?

Le Marketing Online Fonctionne-t-il Pour Toutes les Entreprises? B2B et B2C ?

Croyez-le ou non, il y a une énorme différence entre vendre un produit à une entreprise et négocier directement avec un consommateur. Certes, dans les deux cas, l’acheteur est une personne, mais l’expérience pratique montre que chaque type de marché doit être traité avec des approches uniques.

C’est précisément là qu’intervient le sujet du marketing pour le B2B et le B2C, une pratique qui a pris de l’ampleur et a considérablement renforcé la force des marques. Vous voulez en savoir un peu plus ? Suivez l’article que nous avons préparé et améliorez vos connaissances !

Marketing pour le B2B et le B2C

Comme nous l’avons brièvement évoqué dans l’introduction, nous pouvons séparer le marketing en deux approches macro : pour les entreprises, ou Business to Business (B2B) et pour les consommateurs, ou Business to Consumer (B2C).

Lorsque vous commercialisez dans un contexte B2B, il est nécessaire de se concentrer sur la logique du produit/service et les caractéristiques qu’il peut offrir. L’approche est entièrement axée sur la compréhension des acheteurs organisationnels et de la manière dont ils opèrent dans les limites de leurs activités.

En revanche, le marketing B2C doit être plus direct, plus émotionnel et prêt à démontrer les avantages du produit/service. En outre, il est important d’offrir au public un langage plus simple et véhiculé par des canaux variés, contrairement au B2B.

Application de l’entonnoir de vente

L’entonnoir de vente est une pratique déjà connue et testée. Elle consiste essentiellement à diriger le client à travers des étapes :

  • Haut : convertir l’utilisateur en un acheteur potentiel ;
  • Milieu : convaincant ;
  • En bas : démonstration de la solution proposée par l’entreprise.

Pourquoi traiter de ce sujet ? C’est simple ! Le principe de l’entonnoir de vente s’applique aux deux types d’opérations, B2B et B2C. Néanmoins, l’entreprise est responsable de l’application de ses stratégies en fonction du public. Vous en trouverez un exemple dans la rubrique suivante.

{CTA_BANNER_BLOG_POST}

Stratégie B2B x Stratégie B2C

Pour démontrer clairement la différence entre les deux publics, nous apportons un cas pratique. Imaginez une entreprise qui vend une lotion pour la peau qui, en plus d’hydrater, soulage les démangeaisons.

Si le client est issu du public B2B, il sera plus intéressé par les caractéristiques et les qualités techniques de l’hydratation. Dans le cas de l’audience B2C, les consommateurs seront plus intéressés par des différentiels attractifs, tels que le soulagement des démangeaisons.

Des solutions spécialisées

Il ne fait aucun doute qu’une campagne de marketing peut être beaucoup plus réussie lorsque l’entreprise comprend comment séparer les stratégies de marketing B2B et B2C. Dans ce cas, il est courant de produire pour les deux segments et de là découle une pertinence encore plus grande de structurer la diffusion.

En plus des informations que nous avons apportées, un conseil valable est de compter sur le soutien d’un partenaire spécialisé dans le marketing pour le B2B et le B2C comme les experts d’Edana. Ainsi, c’est la garantie que toutes les étapes du marketing seront accomplies avec excellence et que l’entreprise pourra tirer un grand profit de cet investissement.

Le B2B et le B2C : comment le marketing numérique fonctionne dans chacun d’eux ?

Le marketing numérique est un excellent outil pour les entreprises B2B et B2C, mais vous devez bien connaître la différence entre les modèles pour élaborer la meilleure stratégie.

Dans une grande partie du contenu que nous voyons sur le web et ailleurs, nous trouvons des conseils et des informations sur le marketing pour les entreprises B2C. Mais si mon entreprise est de type B2B, les techniques et stratégies sont-elles les mêmes ? Pas toujours. Parfois, ces stratégies peuvent coïncider, mais l’approche est toujours différente.

Le marketing numérique B2C

Vous avez peut-être entendu parler de la façon dont Dell, en 2009, a vendu pour plus de 3 millions de dollars d’ordinateurs portables aux États-Unis grâce à son profil Twitter.

Alors, cela signifie-t-il que la création d’un profil Twitter est la solution pour le marketing de toute entreprise ? Faux ! Le fait est que l’approche de Dell était cohérente avec le public cible et le moment de la campagne.

Dans le cas des ordinateurs portables, il existe déjà un désir naturel pour ces appareils, car ce type d’appareil fait partie de la routine des gens, que ce soit pour les loisirs ou le travail. C’est quelque chose d’aussi commun qu’une télévision ou une chaîne stéréo.

Par conséquent, pour les clients potentiels de Dell, il suffit d’un stimulus, tel qu’une promotion, une tombola, une campagne tape-à-l’œil, pour qu’ils prennent la décision d’opter pour l’achat des appareils Dell.

Logiquement, votre entreprise est en concurrence avec d’autres, et dans le cas de Dell, avec HP, Asus et d’autres. En d’autres termes, votre offre doit être supérieure ou égale à celle de la concurrence pour avoir un résultat aussi significatif que celui de Dell.

Netshoes est un autre excellent exemple de marketing numérique B2C dans le commerce de détail brésilien. Leurs liens sponsorisés et leurs bannières personnalisées sur les sites sportifs sont extrêmement efficaces pour générer et capter la demande.

Notez que dans les exemples ci-dessus, les entreprises disposent de canaux de vente directe via l’internet lui-même. Il existe également un grand nombre d’autres entreprises B2C qui sont loin de cela et qui utilisent le marketing digital de la même manière que le marketing traditionnel, c’est-à-dire pour générer une affinité avec la marque et une demande sur le point de vente.

De bons exemples sont Coca Cola, Vivo, Tim et d’autres entreprises qui n’utilisent pas l’Internet pour la vente directe.

Une observation importante : les ventes B2C plus complexes, telles que celles de voitures et d’investissements financiers, ont tendance à être plus rationnelles et peuvent être traitées de la même manière que le marketing B2B.

Marketing numérique B2B

Dans le domaine du B2B, c’est généralement le contraire qui se produit. Les produits ont une vente complexe et un cycle plus long. Un simple stimulus ne suffit pas, il faut vous convaincre.

En général, dans ce type d’achat, il y a beaucoup plus de risques, de personnes, de recherches et d’analyses impliqués dans le processus, ce qui rend la confiance dans le fournisseur essentielle.

Comment générer cette conviction ? En faisant preuve d’autorité et de sérieux dans le domaine en question. Le marketing de contenu, la participation à des événements de niche, l’automatisation du marketing, le marketing par courriel, le marketing vidéo et le marketing sortant sont quelques-uns des moyens d’y parvenir.

C’est ce que nous faisons à Edana. Une grande partie de notre stratégie consiste à générer du contenu comme celui-ci, des courriels et des vidéos, qui agissent comme des évangélistes pour votre travail.

Participer à des événements, soutenir des causes, placer des renforts de marque comme des panneaux d’affichage et d’autres outils comme les publicités natives sont d’excellentes solutions pour ceux qui veulent se démarquer dans le commerce interentreprises.